lundi 18 mai 2009

LES AMOUREUX DE LA BONNE CUISINE... ET LES AUTRES...

CLEMENT MAROT A ÉCRIT:

DE L'ABBÉ ET DE SON VALET


Monsieur l'abbé et monsieur son valet
Sont faits égaux, tous deux comme de cire :
L'un est grand fou, l'autre petit follet ;
L'un veut railler, l'autre gaudir et rire ;
L'un boit du bon ; l'autre ne boit du pire.
Mais un débat le soir entr'eux s'émeut :
Car maître abbé toute la nuit ne veut
Etre sans vin, que sans secours ne meure,
Et son valet jamais dormir ne peut
Tandis qu'au pot une goutte demeure.

Épigrammes, Livre IV-V,1536.

4 commentaires:

colibri a dit…

Tu penses bien que l'obsédée de la nourriture que je suis devenue ne pense pas forcément à Clément Marot quand il s'agit d'épigrammes... Et pourtant, je m'en étais régalée pendant mon adolescence. Mes goûts n'ont pas changé, j'adore toujours les épigrammes, quelles qu'elles soient ! Une anecodte bientôt sur mon blog (elle est un peu longue pour envahir le tien !). Bonne semaine, Henriette !

lefrancbuveur a dit…

c'est bien, meme si je ne comprends pas tous les mots.
ciao
Enrico

Marie-France a dit…

Un plaisir et un régal de goûter à ces vers de bon matin, merci de nous les faire découvrir. Des épigrammes que je ne connaissais pas, pas plus que je n'ai goûté aux épigrammes dont parle Colibri.
Bonne journée à toi Henriette,

Lulu Sorcière a dit…

Une petite lampée d'rouge épigramme à partager pour apaiser la lutte des classes ;-) Amitiés Henriette

Related Posts with Thumbnails