mardi 26 mai 2009

CURIOSITÉS

RETROUVEZ ET "TREMPEZ" LA SOUPE DE VOS ANCÊTRES!

........Refaire la soupe de vos ancêtres ne sera pas facile, même si la recette est simple, puisqu'elle contient essentiellement de l'eau, du pain, du lard et des légumes.
........L'eau: ne prenez pas n'importe quelle eau! Il faut de l'eau de source, mais non pas celle acheté en bouteille à Monoprix: celle que nos ancêtres puisaient à leur source, avec un seau douteux, au milieu des herbes, dans les prés émaillés de bouses de vache. Pour essayer de l'obtenir, mettez de l'eau de source "Monoprix" dans un récipient, ajoutez-y quelques herbes ramassées au square du coin, éventuellement une ou deux araignées d'eau et une sangsue et laissez-la reposer quelques jours, de préférence, à la cave.
........La préparation: faites-la chauffer, longtemps dans une marmite de fonte bien culottée, qui ne doit en aucun cas sortir de votre lave-vaisselle. Pour cela,vous aurez pu quelques jours durant y faire séjourner de l'eau de vaisselle( attention, l'eau d'une vaisselle faite sans le moindre produit ménager!).
........Les ingrédients: après avoir soigneusement éliminé araignées et sangsue, mettez-y des légumes, non découpés, en évitant évidemment les pommes de terre. Préférez poireaux, fêves, choux, navets, oignons, sans oublier un bon bouquet d'herbes( persil, estragon, thym...). Laissez mijoter longtemps. Ajouter-y du lard, de préférence maigre et surtout très rance et fumé comme celui de nos ancêtres qui séchait, des mois durant, pendu au dessus de l'âtre. Salez très modérément.
........Le pain: faute de mieux, prenez un pain de seigle rassis d'au moins quinze jours, et découpez-le en tranches épaisses. Disposez ces tranches dans des écuelles individuelles, que vous aurez préparées de la même façon que la marmite. "Trempez" votre soupe en versant délicatement le bouillon sur ces tranches. Ajoutez-y, selon votre goût, un filet d'huile d'olive ou un œuf entier.
........Notre conseil: avant de consommer, bien se chauffer les mains au contact de l'écuelle. Déguster à la cuiller qui, si la recette a été bien suivie, ne doit pas bouger lorsque vous l'aurez plantée dans votre soupe. Pensez très fort à vos ancêtres et servez avec un Kiravi 9º allongé d'une cuiller à café de vinaigre de vin vieux.

JEAN-LOUIS BEAUCARNOT, Qui étaient nos ancêtres? De leur histoire à la nôtre,2002.

8 commentaires:

lefrancbuveur a dit…

tu l'as gouté? je dois l'essayer moi aussi!

Sissy a dit…

Faut voir !!!

Gros bisous Henriette

Canotte a dit…

Merci pour cette anthologie, chère Henriette, le plus difficile c'est de couper le pain de seigle rassit, la tache est ardue, mais ainsi la soupe ne sera pas un brouet.
Je suis dans le Var pour une semaine, il fait beau le ciel et la mer sont bleus, mais ce soir pas de soupe mais du loup grillé.

Mammazan a dit…

Carissima
Ma lo sai che uso sempre l'acqua della mia sorgente ( fatta arrivare in casa con l'autoclave, l'unico problema è che devo usare l'eletricità per averla e se manca la luce...niente acqua) per tutti gli usi di casa??
E' la più buona che esista!!
Un bacione

Anonyme a dit…

super!!!!!

Odile a dit…

Merci beaucoup Henriette pour cette soupe savoureuse (?), n'en doutons pas ! Je vois que nous avons les mêmes lectures ;-)
Bises et bonne journée.

kee a dit…

Mmm, j'en ai l'eau à la bouche... :)

Lulu Sorcière a dit…

Ok je prends l'eau des moutons dans laquelle le chien aime patauger.... et le vieux pain que je leur garde.
J'oserai jamais...;-(((((((
Bises !

Related Posts with Thumbnails