lundi 4 mai 2009

LES AMOUREUX DE LA BONNE CUISINE... ET LES AUTRES...

ÉMILE VERHAEREN A ÉCRIT:

CUISSON DU PAIN

Les servantes faisaient le pain pour les dimanches,
Avec le meilleur lait, avec le meilleur grain,
Le front courbé, le coude en pointe hors des manches,
La sueur les mouillant et coulant au pétrin.

Leurs mains, leurs doigts, leur corps entier fumait de hâte,
Leur gorge remuait dans les corsages pleins.
Leurs deux doigts monstrueux pataugeaient dans la pâte
Et la moulaient en ronds comme la chair des seins.

Le bois brûlé se fendillait en braises rouges
Et deux par deux, du bout d’une planche, les gouges
Dans le ventre des fours engouffraient les pains mous.

Et les flammes, par les gueules s’ouvrant passage,
.Comme une meute énorme et haude de chiens roux,
.Sautaient en rugissant leur mordre le visage.

.Les Flamandes, 1883.

4 commentaires:

Margarida a dit…

Henriette,
heureusement aujourd'hui nous avons des machines à pétrir qu'on nous font la vie plus facile, et nous pouvons faire du pain sans nous fatiguer!
Je t'ai écrit mon mail à un commentaire de "la violette passe à table". Si tu m'écris, alors j'aurai ton adresse et je pourrai t' envoyer la recette du "Parfait-amour".
À bientôt!

colibri a dit…

Pour rester dans l'ambiance, j'aurais bien vu ce poème illustré par Vermeer ! Des gorges qui remuent dans les corsages pleins et tutti quanti, c'est très sensuel tout ça, comme le pain issu de ces bonnes mains ! On laissera quand la sueur mouillant le pétrin, n'est-ce pas, Henriette. Amitiés.

Lulu Sorcière a dit…

Le vieux four à pain est réparé. C'est le dernier du hameau. Un de ces jours, si j'me fais suer à faire la pâte pour y engouffrer de gros Robert, promis je vous raconte ;-) Amitiés croustillantes.

Marie-France a dit…

Bonjour chère Henriette,
elle a raison Colibri, ce poème évoque la fabrication et la cuisson du pain de manière très sensuelle, et de l'associer à une peinture de Vermeer, c'est joliment évocateur.
Et j'adore le commentaire de Lulu sorcière ! Tout est agréable à lire chez toi à chaque passage, tes recettes, découvertes littéraires comme les commentaires de tes invités très inspirés.
Je t'embrasse tout plein, t'envoie des brassées d'amitié et te souhaite un beau week-end,
(je suis heureuse pour toi de la concrétisation du projet de de ton fils, et je lui souhaite un énorme succès dans sa démarche).

Related Posts with Thumbnails